Accueil » Antiquité » Traverser le Pont du Gard

Traverser le Pont du Gard

Traverser le Pont du Gard, un des plus beaux vestiges romains toujours debout, est exceptionnellement autorisé cet été entre le 1er juillet et le 4 septembre 2016 inclus. Les visites se font en groupes est sont accompagnées.


Tout l’été, du 1er juillet au 4 septembre inclus, la canalisation (troisième étage) du Pont du Gard est exceptionnellement ouverte aux visiteurs. Il est donc possible de traverser le pont du Gard, que d’habitude on ne fait que regarder !

Traverser le Pont du Gard, ouverture de canalisation, 2016, balade historique, www.balades-historiques.com

Le Pont du Gard, Aqueduc Romain. Photo : By Benh LIEU SONG (Own work) [CC BY-SA 3.0 (http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0)], via Wikimedia Commons

Le troisième étage du Pont, inscrit au patrimoine mondial par l’Unesco depuis plus de 30 ans, culmine à 48 mètres au-dessus du Gardon ; certains points sur cette canalisation sont à l’air libre ; la longueur de la traversée de ce troisième étage est de 275 mètres.

traverser le Pont du Gard, extérieur promenade sur le Pont du Gard, balade historique, www.balades-historiques.com

Une balade exceptionnelle en extérieur, sur le Pont du Gard, pour l’été 2016.

Traverser le Pont du Gard, utile depuis 2000 ans

Le pont du Gard n’a pas été démantelé comme d’autres ouvrages de l’aqueduc, car à partir du moyen-âge il permet aux hommes et aux marchandises de traverser sans difficulté le périlleux gué du Gardon. Cependant l’ouvrage est, au cours du temps, modifié, aménagé et transformé comme le rappelle le site de l‘association « Pont du Gard et Patrimoine »

A l’origine, le pont comptait 12 arches de plus au niveau supérieur, en amont de l’ouvrage. Elles ont été entièrement démantelées et les matériaux remployés au haut moyen âge, principalement par les moines bâtisseurs. Au total, le pont du Gard se déployait sur une longueur de 490 mètres.

Traverser le pont du Gard offre la possibilité de découvrir l’aqueduc antique de l’intérieur, là où coulait l’eau (d’Uzès à Nîmes, pour y alimenter fontaines, thermes, jardins et habitations privées). Le Pont du Gard a été construit vers 50 après J.-C. Les pierres de sa construction ont été extraites de la carrière de l’Estel, située tout près. Son coût estimé aurait été estimé à 30 millions de sesterces (un légionnaire en gagnait moins de 1000 par an). La quantité des matériaux utilisés est évaluée quant à lui à un peu moins de 50.000 tonnes.
A l’origine, l’aqueduc transportait l’eau sur 50 km par un simple écoulement gravitaire. La visite commentée estivale permet de parfaitement saisir le fonctionnement de l’aqueduc et cet écoulement gravitaire : le génie créateur romain s’exprime ici dans toute sa splendeur. En effet, l’inclinaison de l’aqueduc sur 50 km n’est que de 12 mètres, soit juste 24,28 cm par kilomètre d’aqueduc, bien inférieur à la pente des autres aqueducs romains. Dans la conduite, on observe aisément les dépôts de calcaire qui ont réduit très sensiblement la section utile de l’aqueduc, donc son débit. L’importance de ces concrétions s’expliquent par la forte charge en calcaire des eaux de la fontaine d’Eure d’où venait l’eau qui alimentait Nîmes.

traverser le pont du Gard, intérieur du Pont du Gard, auqeduc romain, balade historique, www.balades-historiques

Traverser le Pont du Gard est une expérience unique, qui se fait essentiellement à l’ombre, ce qui est agréable.

Traverser le Pont du Gard : Informations pratiques :

Passages du 1er juillet au 4 septembre inclus.
Départs en rive droite à 10h30, 11h, 11h30, 15h30, 16h et 16h30.
Tarifs : adulte, 4 euros ; enfant (6 à 16 ans), 2 euros. Encaissement sur place.