Accueil » Moyen-âge » Aigues-Mortes un port pour les croisades

Aigues-Mortes un port pour les croisades

"Aigues-Mortes, un port pour les croisades" est un film de 20 minutes présentant le contexte historique de la naissance d'Aigues-Mortes. Où l'on retrouve Saint-Louis, une floppée de chevaliers, des croisades, pendant la construction du premier port capétien en Méditerranée.


L’opérateur de biens culturels Culturespaces vient de dépenser 600 000 euros pour un film de 20 minutes présentant le contexte historique de la naissance d’Aigues-Mortes, une ville que son maire rêve de voir accéder au statut envié de patrimoine mondial de l’Unesco.

aiguesmortes©balades-historiques.com

La Tour Constance est l’un des premiers ouvrages fortifiés construits à Aigues-Mortes lors de la création de ce port pour les croisades.©Gédéon Programmes

Le film produit par Gédéon est diffusé toutes les 30 minutes au cinéma d’Aigues-Mortes pour 5€ par adulte, 4€ en tarif réduit et gratuit pour les habitants.

Aigues-Mortes, est en effet issue de la volonté de Louis IX (1214-1270), plus connu sous le nom de Saint-Louis, de créer ex-nihilo son propre accès à la Méditerranée. Il est vrai que le capétien n’a pas beaucoup d’autre choix . À l’est du Rhône, la Provence appartient à son frère Charles d’Anjou, comte de Provence. Agde et Saint Gilles dépendent eux du Comté de Toulouse, et Montpellier du Roi d’Aragon.
Louis IX rachète des terres aux bénédictins de l’abbaye de Psalmody, et  dès 1244, l’architecte Eudes de Montreuil dresse les premiers plans du port et de la ville, en pleine Camargue, au milieu des moustiques.

croisade©balades-historiques.com

Départ de Saint Louis pour la 7e croisade au départ d’Aigues-Mortes en 1248 ©Gédéon Programmes

Grâce à des exonérations d’impôts une population importante s’installe sur place et prépare la septième Croisade qui sous les ordres de Louis IX part d’Aigues-Mortes en 1248. L’enceinte fortifiée, envisagée dès 1266, n’est pas entreprise avant 1272 et n’est qu’à demi construite en 1285.

mansourah©balades-historiques.com

Du 8 au 12 février 1250, les croisés français se battent contre les musulmans en Égypte devant la ville de Mansourah. le 5 avril le roi Louis IX est fait prisonnier. ©Gédéon Programmes

Le film présente donc la septième croisade partie des rives d’Aigues-Mortes et qui se termine par la défaite de Mansourah en février 1250, après laquelle Louis IX est fait prisonnier. On croise aussi sur l’écran la mère du roi, Blanche de Castille, Marguerite de Provence, sa femme et d’autres personnages historiques comme Jean de Joinville (1224-1317) conseiller du roi, qui écrira après la mort du roi un ouvrage panégyrique  sur les « saintes paroles et des bons faits de notre roi saint Louis », Guillaume d’Auvergne évêque de Paris (1190-1249) ou Boccanegra influent marchand et homme politique Gênois. Le film poursuit l’aventure jusqu’au siège de Tunis, en 1270, une huitième et dernière croisade qui fut fatale à Saint-Louis.

Plus d’information sur le site du film
Plus d’informations historiques sur le site de l’office de tourisme d’Aigues-Mortes.