Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/24/d389934020/htdocs/_BALADE/www/wp-content/plugins/microkids-related-posts/microkids-related-posts.php on line 645
Accueil » Evènements » Sixième édition de la semaine acadienne

Sixième édition de la semaine acadienne


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/24/d389934020/htdocs/_BALADE/www/wp-content/plugins/microkids-related-posts/microkids-related-posts.php on line 645

Du 9 au 15 août 2011, Saint Aubin sur mer, dans le Calvados, accueillera la sixième édition de « La semaine acadienne », la plus importante manifestation consacrée à l’Acadie en France.

 » Le Débarquement des troupes alliées pour libérer la France, puis l’Europe. »
Le 6 juin 1944, en effet, des dizaines de milliers de soldats se ruèrent à l’assaut des plages normandes. Parmi eux, des Américains, des Anglais, des Français, des Belges, des Polonais, des Danois, des Néerlandais, des Luxembourgeois, des Norvégiens, des Tchécoslovaques, et des Canadiens. Chaque nationalité s’était vue attribuer des zones précises dont les noms font désormais partie de l’histoire : Omaha Beach, Utah Beach, Sword Beach, Gold Beach. Pour les Canadiens, ce fut Juno Beach, une bande de sable d’une dizaine de kilomètres de long, allant de Courseulles-sur-Mer à Saint-Aubin-sur-Mer.
Pour la grande majorité de ces soldats, il s’agissait avant tout de mettre un terme à la tyrannie nazie. Mais pour certains d’entre eux, il y avait quelque chose de plus, de très profond et de très fort, remontant à près de trois siècles en arrière : le retour sur la terre de leurs ancêtres. Tel était le cas des soldats du North Shore Regiment qui libérèrent Saint-Aubin-sur-Mer. Des jeunes d’à peine 20 ans qui perdirent plus de 50 de leurs camarades sur la plage. Venus du Nouveau-Brunswick, 1/5 de ces hommes étaient des Acadiens, c’est-à-dire des descendants de ces Français qui traversèrent l’Atlantique, au 17e siècle, pour s’installer sur cette terre qu’on appela « l’Acadie ».
Aujourd’hui, deux mille personnes vivent en permanence dans cette commune, célèbre pour ses venelles et son air iodé qui en firent, au début du 20e siècle, la station à la mode de la côte Normande. Celle où Pasteur, Emile Zola, et d’autres célébrités vinrent, en leur temps, se reposer. Mais sa célébrité actuelle, Saint Aubin la doit surtout à un événement bien particulier qui s’y produisit voici 67 ans :

Bien sûr, ils ne restèrent qu’une journée à Saint Aubin sur Mer. Un temps trop court pour avoir le temps de parler avec ses habitants alors qu’il leur fallait, avant tout, repousser les Allemands. Et pourtant, soixante sept ans après, les liens qui se sont noués ce jour-là entre ce village et ceux qui le libérèrent, ne se sont jamais détendus. Personne ici, en effet, n’a oublié ces hommes qui, comme ils le disent eux-mêmes, enterrèrent leur enfance sur cette plage le 6 juin 1944, et qui parlaient, pour ceux qu’ils libérèrent,  » un drôle de français « …

C’est donc pour rendre hommage à ces soldats Acadiens, malheureusement si souvent oubliés de l’Histoire, qu’à été créé le festival « La Semaine acadienne » en 2006. Organisé par l’association «La semaine acadienne», il a mis à l’honneur, au fil des années,les provinces canadiennes de la Nouvelle-Ecosse (2007) , du Nouveau-Brunswick (2008), de l’Île-du-Prince-Edouard (2009), et du Québec (2010).

La prochaine édition célèbrera, du 9 au 15 août 2011, « la jeunesse acadienne» en accueillant, justement, des jeunes du Nouveau-Brunswick, de la Nouvelle-Ecosse, de l’Île-du-Prince-Edouard, du Québec. Pour la très grande majorité d’entre eux, ce sera leur première visite en France et sur ces plages de Normandie libérées par leurs ancêtres. Durant une semaine, ce sont donc toutes les facettes de cette «jeunesse acadienne» qui seront mises en avant. A travers des concerts avec les danseuses du groupe «La baie en joie» (Nouvelle Ecosse), Claude Cormier (Québec / Iles de la Madeleine), «Les Steppeuses» (Ile-du-Prince-Edouard), Jérémi Dupuis (Nouveau-Brunswick) et Gerry Boudreau (Nouvelle Ecosse), Douglas Cameron (Nouvelle-Ecosse), le mime Ryan Doucette (Nouvelle-Ecosse). Des rencontres aussi, des conférences, une exposition de photos des lauréats du concours organisé au Nouveau-Brunswick dans les lycées par le magazine Kboom, des cours de gigues, une caravane musicale acadienne qui s’arrêtera dans les communes de Douvres la Délivrande, Bernières, Langrunes et Luc sur mer, etc.

Sur la digue, un pavillon d’informations sera aussi là pour renseigner les visiteurs. Sans oublier la «North Shore», randonnée cyclo-touristique sur les traces du North Shore regiment du Nouveau-Brunswick, entre Saint-Aubin et Carpiquet, «L’Acadienne», randonnée pédestre de Saint-Aubin à Courseulles-sur-mer, ainsi que le dîner-spectacle qui permettra d’écouter des chanteurs, des musiciens, autour d’un repas aux saveurs acadiennes.

Cette semaine de festivités s’achèvera le 15 août, jour de la fête nationale des Acadiens, par une messe dédiée aux Acadiens et, en guise d’apothéose, le grand tintamarre où chacun sera invité à faire du bruit en toute liberté. Ainsi que cela se fera, au même moment, de l’autre côté de l’Atlantique.

Pas de doutes, du 9 au 15 août 2011, Saint-Aubin-sur-mer sera une nouvelle fois le phare de l’Acadie en France.