Accueil » Monde contemporain » Révolution industrielle » Balades historiques avec l’Illustration

Balades historiques avec l’Illustration

La revue l’Illustration est disponible sur Internet. Elle permet de réaliser depuis son fauteuil des balades historiques richement illustrées.


Quel amateur de balades historiques n’a pas rêvé devant les gravures du journal L’Illustration ?
La parution de L’Illustration commence en 1843 et dure plus d’un siècle. Journal Universel qui a pour devise « La plus vivante des encyclopédies universelles », cet hebdomadaire s’intéresse à l’actualité, mais aussi à tous les champs du savoir et de la connaissance. Il met surtout en avant l’image, la gravure d’abord, puis la photographie dès 1891.

1843, l'Illustration, numéro 1, balades historiques, balade historique

couverture du premier numéro de l’Illustration en 1843. Photo L’Illustration.Photo L’Illustration

Premier magazine illustré français, L’Illustration devient le premier magazine au monde à partir de 1906 devant les grandes revues anglo-saxonnes. Chaque semaine on y raconte via les meilleures plumes l’histoire et la culture du temps.

L’Illustration et le génie français

Fleuron industriel le journal dispose d’une imprimerie à Bobigny (1933). La nombreuse rédaction anime la rue Saint Georges à Paris (9e arrondissement). Premier consommateur de papier en France, L’Illustration dispose de ses propres papeteries. Elle dispose aussi de son propre réseau de distribution pour pouvoir être chaque semaine, accessible partout sur le territoire national ou être livré directement dans le foyer de ses lecteurs en France ou à l’étranger.

L'illustration, Tour, Bobigny, 1933, balade historique, balades historiques

La tour de l’Illustration à Bobigny où le journal fait construire une imprimerie ultra-moderne en 1932. Photo l’Illustration

Fleuron culturel, voix de la France à l’international, L’Illustration porte haut l’étendard de la culture et du génie français. Au plus fort de son succès, L’Illustration compte plus de 40 000 abonnements aux États-Unis et comptabilise des abonnés dans plus de 150 pays !

Le journal développe aussi une politique de hors-séries inventant ainsi la presse moderne spécialisée. L’Illustration consacre ainsi des numéros spéciaux à la mode, à la femme, à l’enfant, au tourisme, à l’automobile, aux avions, aux chemins de fer, à la marine, à la peinture, à l’économie, aux théâtres.

De la Gloire à la chute

Le succès ne se dément pas pendant l’entre-deux-guerre, mais le journal continue de paraître durant la seconde guerre mondiale et s’arrête en 1944, à la Libération, considéré comme un organe de la collaboration comme tous les journaux ayant continué à paraître pendant l’Occupation. Il tentera de renaître de ses cendres entre 1945 à 1955 sous le nom de France Illustration, sans retrouver le succès d’antan. Le mythe a vécu.

L’Illustration numérique

De ce qui fut le premier média français, il nous reste aujourd’hui plus de 180 000 pages, plus de 5 000 numéros et des archives uniques au monde. Ces archives sont aujourd’hui numérisées et la revue avec s
Pour vous en donnez une « illustration « ( forcément ) vous pouvez sans passer par un abonnement feuilletez gratuitement un hors-série